mardi 28 octobre 2008

Sors de ce corps, Staline !

Etienne Boyer, plein de haine, attaque en traitre Louis Labadot, dont il a incidemment découvert le secret...

9 commentaires:

Etienne H. BOYER a dit…

Me connaissant, tu aurais au moins pu me faire tenir la croix à l'envers!
;-)

Lurbeltz a dit…

Pas Christ OK ! Mais antéchrist... Quand même !

jenofa a dit…

Etienne, t'as vu le ventre de proprio qu'il t'a fait?

jenofa a dit…

remarque, il t'as mis une chemise verte, aussi.

Etienne H. BOYER a dit…

Oui Jeno, mais c'est du semi-réalisme aussi... On n'est plus tellement dans la caricature!
;-D

Anonyme a dit…

comme je dit dans le blog de e.h
que des gosses. comment voulez vous qu on vous prennent au sérieu

jenofa a dit…

Quel beau compliment!
Merci.

Lurbeltz a dit…

"Il nous fallu du temps pour être vieux sans être adulte" ( Le Grand Jacques)
Oui l'enfance, jusqu'à l'adolescence est la période de liberté où on croit encore à tout.
Les adultes ont le regard éteint de ceux qui pensent qu'on ne peut plus apprendre que le monde est bloqué.
Nom de dieu on lui régler son compte au monde ! Et malheureusement Labadot est un grand sculpteur de l'immobile. L'anti-créateur qui fige le monde avec force rhétorique inutile et monomaniaque... Un adulte très sérieux quoi !

jenofa a dit…

"Il y a les poètes, et puis il y a les grandes personnes". Jean Cocteau.