mardi 14 octobre 2008

Non à la suppression du repos dominical !

Le gouvernement veut assouplir la loi sur le travail du dimanche. Sans blague. Et puis un de ces quatre, ils trouveront le moyen d'assouplir le travail de nuit . Oui car, comme dit Luc Chatel Le secrétaire d'Etat à l'Industrie et à la Consommation : "le commerce du dimanche, c'est des emplois et de la croissance". Je ne devrais pas être étonné de voir que l'UMP n'a toujours pas compris que le principe de la croissance et du productivisme nous menait droit au mur, droit à la catastrophe climatique. Mais je devrais être étonné en même temps, puisque c'est le même gouvernement qui veut mettre en place le fameux Grenelle de l'environnement.
Ce qui me déplait le plus dans ce projet c'est la manière dont on surfe sur le désarrois des gens et la misère sociale. Il suffit de voir comment sont posées les questions dans le sondage du Journal du dimanche (filiale de Lagardère, via sa filiale Hachette Filipacchi Medias) : "travailler le dimanche est payé davantage qu'en semaine. Si votre employeur vous proposait de travailler le dimanche accepteriez-vous ?"
Allez donc poser cette question à tous ceux qui triment tous les jours pour un salaire de misère. Cette question posée comme telle est malhonnête.

Consulter le site : http://www.travail-dimanche.com/

Signer la pétition : Non à la suppression
du repos dominical !

14 commentaires:

Etienne H. BOYER a dit…

Ce n'est qu'une formule de rhétorique... Certes, elle est orientée, mais la question de fond c'est "Seriez-vous prêt à bosser le dimanche?"
Dans l'absolu, le repos dominical est un truc plus ou moins imposé par notre société judéo-chrétienne. "Et au septième jour, Dieu se reposa...". Il me semble (je n'en suis pas sûr) qu'il y a même un endroit dans la bible où ce "repos dominical" est fait Loi...
Bref, il y a des tas de choses dans la Bible, et pas forcément toutes bonnes...

Je pense que la Liberté, c'est aussi de laisser aux gens le choix de faire comme bon leur semble dans leur vie, sans obligations, et sans les juger quant à leurs choix, sous de fallacieux prétextes "d'exemple".
En gros, ce n'est pas parce que Beñat, Mixel, Pierra et Maite veulent aller bosser le dimanche que je vaux moins qu'eux. L'inverse est vraie aussi.

Et puis il faut se mettre d'accord sur ce qu'est le repos dominical...
- Aller vider la fosse sceptique, tondre le gazon, ou monter une étagère, pour moi c'est travailler, au même titre que d'aller à l'usine...
- Chercher de la doc sur Second Life, en vue de rédiger un article, pour moi, c'est rien que du plaisir...

Lurbeltz a dit…

Oui mais si tu laisses la "liberté" aux uns de travailler le dimanche tu vas dans le sens du gouvernement qui dit qu'il veut juste assouplir l'ouverture des magasins le dimanche. c'est-à-dire, ouvrir une brèche.
Je pense que prendre des décisions politique, c'est éclairer l'avenir et prendre des mesures qui peuvent être impopulaires.
Si tu laisses le choix par exemple de l'ouverture des magasins le dimanche à qui veut, tu es sur que ce sera toujours les grosses boites qui s'en sortiront parce qu'elle ont un volume de salariés important sur qui elles peuvent compter. le petit épicier, le petit libraire du coin va crever un peu plus de cette concurrence déloyale.Lui qui ne pourra compter sur personne que lui même pour occuper son magasin le dimanche. Là encore ça profitera au plus fort et au plus riche.
Non je crois qu'il faut être très sévère sur ce point et que l'on puisse garder ce jour sans travail.
Par contre ce que tu dis concernant la fosse sceptique, le gazon etc... c'est un autre problème qui regarde chaque personne dans sa vie privé. Et qu'on travaille ou pas le dimanche, toutes ces taches seront à faire de toutes façons.

Gilen a dit…

Pour moi, il ne s'agit pas d'un choix pour beaucoup... Qui aurait envie de travailler plus ?? qui est prêt à travailler plus par plaisir ?? Je ne sais pas s'il y en a beaucoup !!! Le travail dominical, c'est plutôt par contrainte que les gens sont prêts à le faire !!! Si les gens étaient payés correctement, ils n'iraient pas faire des heures sup ni travailler le dimanche !!!

De toute façon, comme tout, si la loi passe et que les entreprises ouvrent le dimanche, nous en serons entièrement responsable !! Les gens à blâmer, ce ne sont pas ce qui veulent travailler le dimanche, mais ceux qui font en sorte qu'il y ait du travail le dimanche. Si personne ne va faire de courses le dimanche, les magasins ne vont pas s'obstiner !!! Si le chiffre d'affaire n'est pas là, ils vont vite arrêter d'ouvrir...

Alors, si on ne veut pas que le travail le dimanche devienne une règle, ne faisons pas nos courses le week-end !! Mais comme toujours, les français sont des veaux égoïstes...

Anonyme a dit…

Non!! au travail le dimanche, é pi zé tout; non mais...le temple de la conso ou le temple chretien? un putain de choix

webgünea

Lurbeltz a dit…

OK 100 % avec toi Gilen...

jenof@ a dit…

Le but n'est pas de permettre à certains d'avoir de meilleures fins de mois. Le but est de pousser tout le monde à consommer plus.Donc de polluer et détruire plus. De se surendetter aussi. Faut pas être naïfs.
Bien évidemment, celui ou celle qui va accepter de sacrifier son dimanche n'est pas à mettre en cause, d'autant qu'il ne s'agira pas de ceux qui sont en haut de l'échelle. Mais ceux qui iront faire leurs courses le dimanche,ou qui trouvent égéniaaaaaaaaaaal" que les magasins restent ouverts la nuit en période de soldes, je préfère ne pas les fréquenter.
Je me souviens d'une phrase de DAF de Sade qui disait à peu près "Je rêve d'un mal que je pourrais faire même la nuit quand je dors afin que même mon temps de sommeil ne se soit pas perdu".
Le but ultime des marchands de cette société pourrave, c'est que nous consommions sans cesse, que nous n'arrêtions jamais de consommer, même la nuit quand nous dormons, afin que même notre temps de sommeil ne soit pas perdu---pour eux.

Etienne H. BOYER a dit…

C'est bien beau tout ça, mais... La démocratie, c'est de laisser le peuple voter pour qui il veut. Là, en l'occurrence, en votant pour Sarkozy en 2007 (comme pour Chirac deux mandats avant, ce qui n'absout en rien les "erreurs" de Mittérand...) le peuple majoritaire a choisi (en son âme et conscience) un modèle de société qui va avec.

Et ce modèle, c'est l'ultralibéralisme, la mondialisation, "travailler plus pour gagner plus", les OGM, les délocalisations, le grand spectacle blingbling (avec les amis possesseurs de yachts), la privatisation, et ce qui en découle fatalement : la crise économique... Je pense que le peuple qui a voté pour cela savait à quoi s'attendre depuis le début.

De quoi se plaint-il, le peuple, hein?

Je veux pas paraître désagréable, mais il a voulu connaître le goût de la merde; eh bien qu'il la bouffe jusqu'à la lie, et qu'il s'étouffe avec!

Mais ce qui m'agace, c'est qu'il reste encore 4 ans à supporter ces jérémiades, et qu'avec un peu de chance, le peuple se sera tellement habitué au goût qu'il en redemandera, et plutôt deux fois qu'une!

Gilen a dit…

Ouais, mais le peuple, après avoir fait la fête, et surtout après avoir vu ces dirigeants faire la fête, ben il a une sacré gueule de bois en ce moment !!! Et le peuple, il commence aussi a avoir bien mal au cul !!!! Mais à croire qu'il aime ça !!!

Alors vas y le peuple, baisse le pantalon et mets toi à 4 pattes !!

Je crois qu'il ne faut pas être si fataliste Étienne... Je crois que Sarko en fait vraiment trop et qu'à force, la coupe va déborder pour beaucoup !!! Enfin, j'espère...

Etienne H. BOYER a dit…

Tu vas finir par me le reflinguer dans le jeu d'écriture, Gilen!
Allons, ressaisis-toi! C'est toi qui a fait rêver Bertrand, alors que moi, je l'avais fait le liquider comme Kennedy!
;-)

pelotari a dit…

alors la sa me plait car qui travaille ici le dimanche ?un seul moi.
et sa me casse les couilles de voir les gens gueuler aux scandales pour leur dimanche alors que les mémes vont faire les courses en vous "plaignant".On dit que c est des contraintes mais non c est des conneries ,dans la plupart des magasins c est la peur des represailles qui te fait partir bosser.le mec qui a 55 balai si il est pas content qu il dégage, c est sa la mentalité des magasins...
question a noel vous irez ou et quand faire vos magasins? quand les jouets seront a -50% (le dimanche)? ou le lundi a prix plein? le dimanche est aussi une question de pouvoir d achat. ou alors flinguons le pére noél et plus de probleme....

Lurbeltz a dit…

Ah ben non, faut faire comme Gilen qui a raison c'est-à-dire, ne pas aller dans les magasins le dimanche. Pour l'instant on n'est pas trop tenté en Soule. Les magasins ouvert le dimanche sont assez loin de chez moi sauf l'intermarché de Navarrenx.
Concernant la noel, j'ai bien envie d'écrire une lettre à toute ma famille, du genre : "arrêtez d'acheter des jouets Made in China à mon fils, arrêter d'acheter des jouets à pile, merci, arrêtez d'acheter, des jouets jetables qui finiront dans moins d'un an dans la poubelle et donc dans l'incinérateur. Achetez plutôt des jouets en bois fait par un petit artisan d'art local.
Alala dur dur de vivre cette société consumériste et productiviste.

Etienne H. BOYER a dit…

Laurent, tu oublies Tittia! Il est ouvert le dimanche lui! Et même les jours fériés!
Comment qu'ils feraient, les souletins, sans lui pour vendre des clopes, et le Sud-Ouest dimanche?
Et les bars, hein? qu'est-ce qu'ils feraient les souletins sans les bars?
Ils feraient des conneries, té!
;-)

Lurbeltz a dit…

Ouaih mais Tittia il a des circonstances exténuantes, il est un petit commerçeux. Le petit bistroquet et le vendeur de journaux du coin, c'est quand même pas pareil que Leclerc, Inter ou Moncul (quoi vous connaissez pas les grands magasins Moncul et les boutiques Maquequet ?).
La seule chose que je reproche à Tittia c'est de confondre la foir'fouille et le magasin de journaux... Pareil pour chez Etxart à côté d'Inter. Les mecs y veulent tout vendre dans leur boutique. Tu arrives et tu demandes : "je voudrais un t§%fffhreutique en parpitruque, les mecs, ils te le trouve. Mais pour le coup leur boutique ça fait un peu bordel sur les bords et au milieu.

Anonyme a dit…

....c'et vrai que ca craint un peu, lalalalalallalalalalala