jeudi 23 octobre 2008

Lucien toujours la banane

C'est le dernier Lucien de Franck Margerin. Vous ne connaissez pas Margerin, ni Lucien ? Margerin imagine le personnage de Lucien en 1979. Il s'agit d' un rocker au cœur tendre, à la coiffure banane et au gros nez.
C'est assez surprenant, dans cette aventure, Lucien, Ricky, Gillou et Riton ont 30 ans de plus que dans les albums précédents. C'est nouveaux ça, en BD, de faire vieillir les personnages (mais les ricains ont fait mieux, ils ont fait mourir leur "Captain América"). Il faut dire qu'ils avaient pris un coup de vieux les personnages de Lucien et sa bande. Les blousons noirs, les santiags et le perfecto, c'est un peu has been aujourd'hui. Margerin, dans cet album, a su les placer dans la réalité de maintenant entre les blog et les Myplace, les playstations et les signes de cette pauvre jeunesse qui ne sait quoi faire pour se démarquer du modèle familial. Et puis Lucien est maqué et père de deux enfants qui vivent eux dans la réalité de cette société. Pour le coup, ce qui est marrant, c'est les contrastes entre les vieux rockeurs démodés, les vieux copains qui se retrouvent 30 ans après, et les jeunes qui ont des préoccupations de leur âge.
Une anecdote perso à propos de Margerin. En 1992 je suis allé au festival de BD d'Angoulème avec un pote. Le samedi, il n'y avait pas grand monde dans les travées de livre. Alors que le matin, je passais devant le stand des éditions Humanoides Associés, je vois Franck Margerin. Je mets un coup de coude dans les côtes de mon pote :
- aih
- mince, regarde ! Franck Margerin... J'ai lu toutes ces BD, je l'adore".
Je l'approche timidement et je lui montre les miennes que j'avais emportées dans ma besace. Je me souviendrai toujours des conseils qu'il m'a donné ce jour-là. C'était du genre : "c'est bien, mais il faudrait grossir un peu le trait dans les premiers plans pour faire contraste ... sinon c'est pratiquement du travail de professionnel". Avec ça, vous allez vous demander pourquoi j'ai arrêté la BD ?
Le lendemain, avec mon pote, on repart au salon après une bonne nuit dans un hôtel. Mais plus de trace de Franck Margerin. J'apprends dans les journaux qu'il s'est vu décerné la veille le Grand Prix de la Ville d'Angoulême. Margerin rentre ce jour là définitivement dans la cours des grands.

Franck Margerin - Lucien Toujours la banane - éditions Fluide Glacial

Frank Margerin : sa vie, son œuvre
Le site non officiel de Frank Margerin

6 commentaires:

Gilen a dit…

Et pourquoi tu as arrêté la BD ??

jenofa a dit…

Parce qu'il n'arrive pas à dessiner les bananes.

Lurbeltz a dit…

Une planche de BD, ça prend bien 1 semaine à raison de 7 à 8 heures de travail par jour. Certains font ça en 1 jour, mais faut voir le résultat... Et encore, je ne compte pas la mise en couleur. C'est le temps que mettait un Franquin ou un Hergé. C'est le temps que je mettais moi, mais le résultat n'était pas le même, évidemment, que ces grands maitres de la BD.
Une chronique écrite, par exemple celle que j'avais écrite au sujet du rallye qui decime, c'est quelques heures pour une demie page A4, une intense jouissance, et un résultat qui me laisse satisfait.
Non la BD, c'est un boulot monstre... Pas étonnant par exemple que les Marvel, (Spiderman par ex)sont réalisés en équipe avec 1 scénariste, 1 dessinateur, 1 encreur, 1 coloriste. C'est pas pour rien que les Hergé ou les Peyo avaient toute une équipe pour travailler sur leurs albums, c'est pas pour rien que Margerin sort un album tous les 8 ans, c'est pas pour rien que Franquin, au bord de la dépression fit appel en catastrophe aux services de multiples scenaristes.
C'est un boulot de titan, si on veut faire quelque chose de bien.
Mais peut-être, je n'avais pas assez talent non plus ! J'en sais rien.
maintenant, ce qui me botte c'est l'écriture et notamment le roman sur lequel je travaille et que j'aurais terminé en 2054 j'espère.

jenofa a dit…

Ouaih, mais bon----, 20054, je trouve ça un peu court vu ce que t'as à faire ailleurs.
T'as reçu du courrier aujourd'hui, non? Y'a pas un truc, entre 10 000 autres, qui t'as foutu la ragne et l'envie d'envoyer des mandales dans la tronche à tout ce qui remue???????
Nonnnnnnnn? Alors, tu me déçois grave.

Lurbeltz a dit…

Je vois ce quoi que ce que dont que tu causes. Surtout qu'à un moment ils parlent de moi en disant quelques bétises...
Mais là ça devient carrément ésotérique pour le visiteur lambda qui tombe sur ce commentaire qui n'a rien à voir avec la choucroute du post au sujet de Lucien.
POur reprendre le fil, difficile de ne pas voir un lien de parenté entre l'univers de Margerin et les chansons de Renaud. Mais ce qu'il n'y a pas chez Margerin, c'est la révolte contre la société débile.
Mais tu vois, maintenant, je déteste les Guignols de l'info sur Canal + Je trouve que c'est facile décalquer les politiques et de faire du fric sur les difficultés politiques, le désarrois du milieu politique. Je ne sais pas si les Guignols de l'info ne s'adresse pas aux gros beaufs.
J'attends un humoriste sélectif et engagé qui s'acharnerait où uniquement sur la droite, ou uniquement sur la gauche mais qui ne serait pas à dire : "il en faut pour tout le monde". Ben non, ça c'est encore de la démagogie populiste. Un humoriste membre de l'UMP, ce serait génial et tellement surprenant.
Bon mais avec tout ça, je suis encore hors piste là !

jenofa a dit…

Parce que tu crois qu'il n'y en a pas????????????????????
Remarque, tout bien réfléchi, ça se comprend----- parce que les humoristes UMP, nous, on a du mal à les voir comme des humoristes.