mardi 24 février 2009

Le corbeau et le fromage

Il était une fois un Camembert qui trottait
Entre les salades d'un joli potager.
C'était du temps où il n'empestait point
Et pouvait se promener dans les jardins
Sans risquer d'attirer les mouches.

Un jour, passa par là un corbeau affamé.
Un drôle d'oiseau maigre et malfamé
Tout juste prompt à engouffrer dans son bec
N'importe quoi qui put calmer sa faim ;
Même un fromage qui ne fleurait rien.

L'oiseau noir, comme un damné, zieutait
Entre les choux, les courges et les navets
A la recherche d'un met à se mettre sous le bec.
"Oh ! croa ! croa ! ne vois-je point un Pont-l'Evèque ? "
S'écria l'animal dans son patois de corvidé.

Le fromage qui aperçu l'oiseau virevolter se dit :
"Oups, je suis attaqué, mon dieu, hardi !
Il faut que je trouve incontinent quelque chose
Pour effrayer ce piaf, très affamé je suppose".
A cet instant le fromage eut une idée de génie.

Sur ces entrefaites, il se piqua d'une telle odeur
Que, pensait-il, cela dégoûterait le prédateur.
Que nenni ! Le corbeau, n'en fut que plus ardent
Trouvant le fromage, à son goût, même appétissant.
Il s'envola fier, et l'emporta tout entier dans sa gueule.

Mr de La Fontaine, qui était dans les parages
Vit ce corbeau qui tenait en son bec ce fromage.
"Tiens, cela me donne l'idée d'une jolie fable"
Dit-il. Il s'arrêta un moment, ouvrit son cartable
Et prit quelques notes sur le bord du chemin.

C'est depuis cette date aussi, il faut le dire
Que les Camemberts empestent et même pire.
Les hommes enchantés par cette fétidité
Se précipitèrent sur eux avec une telle avidité
qu'ils perdirent définitivement leur liberté.

Ainsi finit la fable du corbeau et du fromage

6 commentaires:

jenofa a dit…

Là encore, je m'insurge!
Dire d'un camembert qu'il est puant, c'est rien moins qu'une honte!
Tu m'étonnes que tu n'aimes pas le vin!
Béotien!

Lurbeltz a dit…

Ah non ! Cette fable est une plaisanterie. Le camembert, j'adore, même l'odeur !

pelotari a dit…

les camemberts sa a la même odeur que mes chausettes aprés 3 heures de pala.
donc si vous le souhaitez je vous invites tous a manger soit a poursuigues ou je joue demain soit a orthez soit a morlanne.

pour une fois je suis méme pret a ne pas me laver les pieds pour que sa coule un peu...
au fait on se le fait se repas ou non???

Kolova a dit…

Je trouve que ces commentaires ne sont pas à la hauteur du régal que m'a donné cette fable...

jenofa a dit…

Et bien moi, Kolova, depuis quelques temps, je suis fâchée avec les fables.
Si Lurbeltz cherche un peu, il va trouver pourquoi.
A toi, je te racontera perso dans quelques temps.

Lurbeltz a dit…

Je vois de quoi tu parles... Mais rassure toi, il n'y a aucune allégorie sous jacente dans cette fable. C'est juste un hommage au fromage, et à La Fontaire que je devrais lire plus souvent.