jeudi 19 février 2009

La pensée est un arc

La pensée est un arc,
et les mots sont des flèches,
que la plume décoche,
sans se cacher,
dans le coeur du sens-cible...

Ici, pas de secte-Taire,
juste des avis sur nos vies d'insecte-Terre.
Ici des mots, des échos colorés, des décodeurs,
des décolorons les "coups-leurres" des couleuvres,

Ici on est pas dans la pensée juste,
on nait juste dans la pensée,
celle qui se cherche, se déploie,
celle qui dit que le chemin c'est le détour,
celle qui accouche dans l'ombre, dans la marge,
celle qui Trans-spirale,
qui croise le faire et le dire,
qui ose se jeter à l'ose,
défaire, contredire,
se tremper, se tromper,
celle aussi qui propose d'autres rives, d'autres rêves...

NicOlaS de décolorons

6 commentaires:

be back a dit…

donnez des sous à l'arc

Lurbeltz a dit…

Des sous dure à l'arc
Des doux sur à l'arc
Des car durs et doux
Des sures car pas saoules

Mais sans déc, Nicolas continue d'écrire ! C'est beau

dominique taravel a dit…

je suis profondément touché par ce texte, c'est magnifique ! quelle subtilite dans les jeux de mots, quel profondeur, bravo, il faut aller plus loin. Si ce trait n'est pas le fruit du hasard un tel talent se doit d'être connu il faut trouver un editeur !

Lurbeltz a dit…

Je suis d'accord. Allez sur le blog de DecOloron (voir sous le poème).
L'auteur oeuvre régulièrement dans ce merveilleux blog.

Cyclotor a dit…

lol on dirait moi quand j'avais 14 ans et que je faisait rimer conne essence connais sens quand on est sans ! C'est marrant de jouer avec les mots mais en fin de compte, avouez que tout ce qu'il vous est resté de ma grande époque pue éthique c'est ça :

"Tout seul sur les monts
Sans Maïder Dascon
Trop seul sur les monts...
Reste les moutons...".

Arf... C'était la belle époque où tu chantais enfin seul quand ça te chantais. Où Pelotari découvrait l'alcoolémie et Léchémia son copain Matchouki. Allez, avoue que tu sourie ;-)

Et ouais, c'est bon, continue à écrire Nicolas. Et envoie ça aux éditions Ashtoua belle à rats, on sait jamais. Ils ont déjà publiés bien plus mauvais que toi.

Lurbeltz a dit…

Oui "Enfin seul !", ça c'était de la chanson. Si j'avais les paroles je les mettrai sur ce blog mais j'ai un peu oublié :

Enfin seul enfin seul
loin des cons loin des bons
et loin de tout

Enfin seul enfin seul
les politiques dégueulent
et je me casse

Bien sur que je sourie... J'aimais bien nos concerts autour d'une sangria et nos émissions radio.

Mais... Tu n'es pas un poil trop nostagique toi ?

Etienne et moi, on avait proposé de faire une émission avec tous les blogueurs de Soule et mettre ça sur les blogs... Ce serait pas mal !Chacun pourrait rester dans son rôle et on se marrerait.

Et moi je pourrais te dénoncer et révèler que tu as écrit des poèmes et que tu as même un classeur plein de poèmes d'amour... Avec même pas de mot sexe, cul, poil, bite.. Rien. Ouuuuh ! La hooonnnnte !