mardi 4 décembre 2007

Pattes dessus, branches dessous!

Regardez cet arbre. De la poésie à l'état pur. Un vieillard splendide, creux comme un tonneau, mais plein de verve et de vivacité. Il a les bras levés ; pas pour célébrer la victoire de l'équipe de France sur le pack argentin, ni pour s'étirer de s'être levé matin. Non, vous allez rire, mais "La France qui se lève tôt", ou "le rugby qui se couche tard", il s'en tamponne grave. Il lève ses branches, comme des mains, vers le ciel, comme un bienheureux de vivre ; il s'éclate tout simplement, ses racines volages farfouillant dans la terre et cherchant l'humus. Les "Nocturnes" de chopin dans ses feuilles, à la limite, alors que pas un iPod en vue. Eh ! Oui ! Car il n'y a pas que chez Jesus et Marie qu'il y a des miracles.
Pour remercier chaque seconde, la vie qu'il a dans ses fibres et dans sa sève, il fait une prière ad vitam aeternam pour le grand tout ; il est le grand tout. Il danse, il bouge et ses mains tentent de toucher la lune, comme un petit enfant, ou peut-être le soleil, ou peut-être les étoiles. Vous croyez qu'il est immobile ? Que nenni, c'est nous qui le sommes. Même l'autre borné - l'homme pressé, gesticulaire, dans sa cavité technologique - est moins mobile.
Cet arbre, j'ai de la chance, il habite chez moi , ou plutôt, j'habite chez lui, je ne sais plus trop. En fait, on partage courtoisement le même morceau du vaisseau spatial, planète bleue et verte.
A quelques mètres de là, il y a son frère, tout aussi majestueux, un autre chêne moins tonneau et plus fringant. Ils étaient là avant la maison que nous habitons, évidemment avant nous. Comme ils sont dans notre propriété, comme nous sommes dans sa propriété, comme nous sommes dans ce grand tout qui n'a pas spécialement besoin de nous, nous feront en sorte qu'ils soient là après nous. Modestement nous ferons ensemble le bout de chemin sur lequel pousse nos petites soeurs les plantes et les fleurs et sur lequel volète le zigue grillon et Mademoiselle la sauterelle . En famille, allez ! pattes dessus, branches dessous.
Il y a quelques années le frêre en question était menacé par la servitude d'un gazoduc. Nous aurions voulu foutre cet Errenxuge dans la flotte à St Jean de Luz. Nous avons perdu et le dragon funeste fait dorénavant sa sieste pas très loin, chez mes voisins.
Mais le chêne est toujours là, toujours creux, toujours haut et toujours fourrageant la terre et les cieux.
Que le grand cric me croque je le défendrai jusqu'à ce que mort s'en suive.
Que la prochaine servitude ose montrer le bout ses boulons de métal et je lui fracasse sa carcasse.

7 commentaires:

Etienne H. a dit…

Monsieur et cher administré,
Puisque ces salopards d'écologistes ne veulent pas de deux fois deux voies à Garazi, le conseil a voté l'implantation d'une voie rapide en Soule qui permettra à nos amis béarnais de rallier Navarrenx à Larrau, puis de rejoindre l'espagne par le biais d'un magnifique tunnel High Tech.
J'ai l'honneur -et la joie- de vous annoncer que cette double voie de circulation, qui sera un fleuron de la technologie humaine, passera par votre propriété. Nous vous demandons donc de nous la céder pour l'euro symbolique, afin que le progrès puisse suivre son cours. En cas de refus, nous nous verrions dans l'obligation de vous exproprier comme un malpropre...
Bien entendu, nous ne pourrons nous embarrasser de tous ces vieux arbres dégoûtants qui feraient de l'ombre à nos projets. Nous vous demanderons donc de bien vouloir les couper par vos propres moyens, ce qui nous économisera quelques litres de nitroglycérine (pensons aux deniers publics, crévindiou!!!).
Vous remerciant par avance de votre entière coopération, je vous prie de croire en mes plus cordiales salutations,

E.H.BOYER, président du CCG*
*Conseil de la Connerie Glandulaire

Lurbeltz a dit…

ben je me disais aussi que t'étais louche comme mec !!!!
Quand je pense qu'à un moment j'ai cru en ton air bonhomme... Qu'est-ce qu'on peut être naif !

jenofa a dit…

T'as raison, Etienne.
En +, ce mec, tu vas pas le croire, mais sur mon blog, il dit qu'il a lu au moins trente livres!

Moi, je te dis, des gens comme ça, ca fait longtemps que ça ne devrait plus exister!

Mais que fait la police?

Etienne H. a dit…

Oui Jeno, puisque tu me donnes l'idée, je cours de ce pas le dénoncer à la brigade de Mauléon.
Et j'espère qu'ils t'enverront pas Marianne! Tu le mérites même pas!
;-)

pelotari a dit…

je peux venir faire une palombiere sur ton arbre ? vu la hauteur c est pile poil ce que je cherche.
amicalement

Lurbeltz a dit…

Ben, si tu trouves que c'est un bon emplacement c'est que t'es vraiment un mauvais chasseur ... Tu viens quand tu veux, j'aime bien les mauvais chasseurs !
J'te prépare le café ?

pelotari a dit…

ok pour le café
ok pour le mauvais chasseur
mais ton epouse serait un parfait gibier.
ok je sort.....