vendredi 14 mars 2008

Le choix du conservatisme

Voilà, c'est le second tour des élections municipales à Maule. Dimanche, ce sera soirée télé, radio et pizza. Mais je ne me sens plus concerné. Dimanche dernier, les mauléonais ont choisi le conservatisme à 78 %. Oui ça va surprendre certains d'entendre que l'on peut dire "conservatisme" en parlant de la gauche. La droite est par nature conservatrice. La gauche, quand elle ne fait pas le choix de lutter contre le productivisme, contre la croissance et quand elle oublie de prendre en compte les problèmes écologiques rentre dans le conservatisme.
C'est d'ailleurs pour cela qu'aujourd'hui, en plus du clivage gauche-droite il y a un clivage productiviste - antiproductiviste à prendre en compte. Par exemple les Verts sont de gauche et anti-productiviste. On n'aura aucun doute sur l'appartenance de Louis Labadot à la gauche. Mais on ne peut malheureusement pas dire que Labadot soit anti-productiviste, loin s'en faut. Qu'est-ce que le productivisme et pourquoi faut-il prendre cela en compte ? Selon Elise Lowy : "Le productivisme peut se définir comme la volonté de croissance de la production ; c’est une survalorisation de l’accumulation et l’idée que plus de biens matériels accroît le bonheur." Mais pour en savoir plus, voir les liens plus bas.
Si j'étais électeur à Mauléon, il ne fait aucun doute que je m'abstiendrais.
Il est dommage que Lignière Cassou manipulé par le PC ait choisi d'obeir à des logiques politiciennes assez minables. Quant à Davis Habib il est, quant à lui, l'exemple type du socialiste conservateur, pro-OGM, Pro-autoroute, pro-agro-éthanol, ... etc. Et comme disait les Verts Béarnais, ce n'est vraiment pas un cadeau pour les mauléonais. Il est totalement dans la ligne de Louis Labadot et dans le même état régressif.
La gauche est en déroute. Il y a du pain sur la planche, mais les Verts sont prêt à relever le défi, avec les socialistes, les Abertzale et les citoyens sans appartenance particulière qui se sont regroupés autour de cette dynamique vraiment nouvelle et, osons le mot, révolutionnaire.
Et Etchebest me direz-vous ? En effet, on nous reproche, avec Etienne, d'attaquer plus particulièrement Labadot. Probablement parce que la gauche est notre famille politique et que nous n'attendons rien de la droite. Pour Etchebest, vous pouvez aller voir un texte que j'ai écrit le 2 juillet 2002 alors que j'étais conseiller municipal : The very (Etche) Best of : Michel
C'est un instantané qui peut éclairer ceux qui ne connaissent pas bien le personnage.

Qu'est-ce que le productivisme ? Quelques liens :

8 commentaires:

Etienne H. a dit…

En plus, Habib, Labazée, Lignières-Cassou, etc., tous ces gens sont des socialistes jacobins anti-basques primaires.
Avoir leur soutien n'est pas vraiment de bonne augure pour la reconnaissance au Pays Basque et de l'Euskara, pour lesquels les Verts se sont positionnés depuis longtemps.
Mais, à ce propos, Louis Labadot ne serait-il pas ce monsieur qui a un jour dit : "... Il faudrait vraiment me torturer pour m’entendre parler de Pays Basque Nord" ?
Quant à la présence de l'abertzale Régis Claverie dans la liste Union citoyenne, ça demeure un mystère pour moi...

Lurbeltz a dit…

Oui j'avais oublié cet aspect et cette négation du Pays-Basque. Mais bon, il faudrait Prévert pour faire un inventaire de ce qu'on pourrait reprocher à Louis, et que cela passe mieux dans les esgourdes.

Etienne H. a dit…

On pourrait faire aussi un inventaire pour tout ce qu'il y a à reprocher à Michel Etchebest aussi...
Allez, chacun son sien, et on publie un roman à quatre mains l'an prochain sous le label Astobelarra!
;-)

Lurbeltz a dit…

Disons que nous les Verts, en Soule, on est rentré dans la dynamique Alkarkide parce que les socialistes et sympathisants qui ont participés sont dans un autre registre que cette vieille gauche du temps jadis. Je ne sais pas comment nous avons pu arriver à cet exploit. Cela n'a pas été compris par l'électeur parce que nous n'avons pas eu le temps de l'expliquer. Pour moi une tête de liste Verte, un programme écolo, Abertzale, socialiste, c'était inespéré.
Mais surtout, il y a un truc que je voudrais dire et qui me parait super important. Nous avons été sanctionné aussi, je pense, à cause du contrat qui n'avait pas été respecté au second tour en 2001. Les mauléonais n'ont pas oublié et nous, on est passé un peu vite la-dessus. Notamment moi, pour ne pas briser l'élan de ce que nous étions en train de construire. Mais là, il y aura du boulot et il faudra crever l'abcés. On n'y coupera pas. Il faudra reparler de cela si on veut continuer à faire quelque chose ensemble. Reprendre en profondeur ce traumatisme et l'exorciser. J'entends encore des socialistes et sympathisants socialistes tenir un discours que je ne peux pas personnellement accepter.
- Je n'accepte pas qu'on reproche à Labadot, encore aujourd'hui le fait d'avoir appelé à barrer Perez.
- Je n'accepte pas le contrat signé qui n'a pas été honoré, ce qui fut un vrai déni total de démocratie
Notre erreur, je crois est d'être passé un peu vite la dessus, parce que nous étions pris par le temps. Et tout cela a pesé dans le résultat.
J'ai beaucoup de reproche à faire à Labadot mais, je le répète, je n'accepte pas ce qui s'est passé au second tour des élections municipales. Ce qui c'est passé à ce moment là était très grave.
Si personnellement, je suis entré dans la dynamique Alkarkide, c'est que les 14 avaient décidé de ne pas repartir, que ce n'est plus le PS qui menait le jeu à lui seul, que le tête de liste était Vert, qu'il y avait des Abertzale et un programme extra. Bon quand Recalt est arrivé, je me suis dis... faut pas qu'il en vienne d'autres parce que ça va pas aller...
Allez soyons franc, disons les choses et ça ira mieux.On peut construire quelque chose mais il faudra que sur ce sujet il y ait des explications et sur d'autres.
Tout commence maintenant, mais tout peut finir très vite.
Il faut dire les choses. Il ne faut pas avoir de double-langage.

Kalar a dit…

This comment has been removed because it linked to malicious content. Learn more.

Anonyme a dit…

Je recommande à la gauche se déclarant avant tout anti-liberale et anti-productiviste, de lire "l'empire du moindre mal" de Michea, afin de combattre plus intelligemment le liberalisme. "l'enseignement de l'ignorance", autre livre sur l'education de Michea devrait remettre en question vos certitudes libertaires, qui font parfois de vous les idiots utiles du systeme que vous pretendez combattre.
ourea

Etienne H. a dit…

C'est le résultat du second tour des municipales à Mauléon qui t'a rendu aphone, ou t'as choppé une maladie infantile?
:-D
Soigne-toi bien, grand!

Lurbeltz a dit…

Je commence à peine à émerger. Depuis dimanche, date d'éruption des boutons, j'en bave terrible, fièvre démangeaisons et tutti quanti.
Gilda me faisait remarquer que les boutons sont sortis le dimanche soir ... Et qu'est-ce qu'il s'est passé dimanche soir ? Je vous le donne en mille Emile ! L'é-lec-tion-de-Mi-chel Et-che-best.
Remarque, pour ce second tour, quel que soit le résultat, je n'y aurais pas coupé.