jeudi 26 juin 2008

Peio eta Jolan

Quand je regarde ces photographies, je me dis que pour l'instant, c'est ce que j'ai fait de mieux dans ma vie. Non, pardon ! Ce que JE FAIS de mieux dans ma vie. Car, ce que J'AI FAIT pour qu'ils soient là, ce n'est pas sorcier. Par contre, ce qu'on fait pour qu'ils soient bien, là, heureux, pour qu'ils aient ce qu'il faut pour grandir, les bons gestes, les bons mots, hein, ça c'est sorcier. Quand je dis que c'est ce que je fais de mieux, je ne veux pas dire que je suis excellent dans cette tache. Je dis juste que c'est ce que je dois faire pour le mieux et qui devrait être le plus important.
Éduquer des enfants, voilà quelque chose dont je suis fier et dont j'ai envie de parler. Il y a des évènements qui sont là, simples comme la vie. Oui, éduquer des enfants c'est une priorité, une valeur qui en dépasse beaucoup d'autres. Le travail, le mariage, les religions, le baptème, le commerce sont des babioles, des inventions artificielles de l'homme qui ont une valeur subjective et qui pourraient très bien disparaitre. Et leurs ritualisations outrancières parfois me foutent la gerbe. Ces valeurs peuvent tout à fait être remises en cause demain. Éduquer des enfants c'est les fondements de l'existence, c'est sacré comme la vie, comme les arbres, comme le ciel ou le soleil. J'essaye d'en être digne.
Quand je dis que c'est ce que je fais de mieux, attention, ce n'est pas une création. Avoir un enfant c'est pas sorcier, tout le monde peut le faire. Pas besoin d'être artiste, scientifique. Il suffit d'être un homme et une femme ordinaire et il parait qu'il y eut une période où nos ancêtres ne faisaient même pas la relation entre l'acte sexuel et l'enfant qui arrivait... Ouah ! Les nazes ! Ce n'est donc pas "notre" création. Alors, création ? De dieu ? Qu'importe . Ce qui est sur, c'est que je me sens responsable de cette vie qui est le prolongement de toute la vie. Je crois en la responsabilité, notre responsabilité sur nos enfants et sur la vie toute entière. C'est ça qui me fait écologiste. La création, elle est là, dans l'éducation et dans d'édification d'une société juste qui permet une éducation dans les meilleures conditions. Et voilà encore une fois où il faut parler de politique.
Bon tout ça pour vous présenter Peio, mon second fils qui est né le 9 avril 2008. Ben ça fait de l'ambiance à la maison ça ! Ça gueule, ça rie, ça pleure, ça chahute.
ben oui, c'est ça la vie, la sève qui monte, comme les cui-cui en ce moment qui piaillent dans les nichoirs que j'installe autour de ma maison.
Pour expliquer de façon magistrale ce sentiment de la responsabilité et du respect de la vie au travers de l'enfant, il n'y a pas mieux que ce célèbre extrait d'un livre de Khalil Gibran (voir plus bas).
Peio et Jolan

Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
Parlez-nous des Enfants.
Et il dit :
Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées, Car ils ont leurs propres pensées. Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes, Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux, mais ne tentez pas de les faire comme vous. Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier. Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés. L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance pour que Ses flèches puissent voler vite et loin. Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie ; Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

Khalil Gibran, Le prophète
Ça c'est pas mes enfants, mais la photo est belle

5 commentaires:

Cyclotor a dit…

T'as raison, les gosses c'est toujours ce qu'on fait de mieux sur terre et ces deux là sont bien mignons... Par contre je trouves que les raclures écolos anti-productives comme toi ne devraient pas avoir le droit de se reproduire. As-tu réfléchis à la masse de déchets qu'ils vont produire toute leur vie durant ces deux monstres ???

pelotari a dit…

le probléme ne se situe pas dans les2-3 tonnes de dechets mais a l éducation.
laurent va leur bourré le crane avec des notions d ecologie alors que celui-ci ne fait rien pour (maison a 2 million d euro ,mais pas 1 seul panneau solaire ni récupérateur d eau...) bref tes enfants vont provoquer ta perte et donc la fin de tes "amis " militant (explosé de rire).
bref se sera tres tres dur de voir en l écologie un quelconque avenir alors que mémes vous n étes pas a la hauteur de vos petites petites idées.

ceci dit ils me tardent de les voir, nahia a un sacré coup droit ^^.

pelotari l institi

Lurbeltz a dit…

Salut, bande de moules.
Tonton Cyclopède, c'est raté... On trie nos déchets et on utilise des couches lavables et tac !
Tonton Pelot, c'est raté aussi, d'abord ma maison vaut bien plus que ça, ensuite nous devons être en Soule, la première maison (dans les années 70) à installer des panneaux solaires pour chauffer l'eau. Et en plus on récupère l'eau pour cultiver des légumes que chez Edouard leclerc ils ne doivent pas connaitre sauf sous la forme de son personnel incompétent, incapable de faire la différence entre une huitre et une moule.
Au fait, je disais à Gilda hier. Il faut absolument qu'on fasse un 3 ème garçon. ben ouaih ! Mes deux potes ont eu la bonne idée de faire des filles... Qu'est-ce qu'ils vont s'amuser mes trois garçons... hi ! hi ! hi !

pelotari l homme qui a une fifi a dit…

nous au moins ona réussi a faire des princesses pas des futurs fumés de junkies drogués par les paroles écologiste que méme lalonde ne comprend pas.

pelotari l homme qui a une fifi

Cyclotor a dit…

Et tu chie toujours dans ton jardin ? Je me souviens que tu trouvais scandaleux qu'on défèque dans l'eau, à une époque... Alors que c'était un excellent engrais. Comme les enfants d'ailleurs...