lundi 22 octobre 2007

Lettre à l'éléphant


La lettre à l’éléphant. Romain Gary


Appel à souscription.

Dans la « Lettre à l’éléphant », parue en Mars 1968 dans le Figaro Littéraire, Romain Gary dit avec force et de manière pressante à quel point sont liés dans cette société technicienne les droits de l’être humain et le droit à la vie de ce grand mammifère.
Aujourd’hui, plus que jamais, ce cri doit nous toucher et nous faire réfléchir, nous, Pyrénéens, au comportement que nous avons envers l’Ours et d’autres animaux qui semblent parfois superflus à l’ère des téléphones portables et des ordinateurs.
« Dans un monde entièrement fait pour l’Homme, il se pourrait bien qu’il n’y eût pas non plus place pour l’Homme ». Si la « Lettre à l’éléphant » ne résonne pas en nous et ne nous pousse pas à réagir dans l’émerveillement et l’Amour, nous risquons fort de nous perdre corps et âme.
L’association « Le Grand Chardon-Astobelarra » publie ce texte de Romain Gary en édition bilingue Euskara-Français.
A chaque lecteur ou lectrice de savoir s’il ou elle veut aider l’association en participant à la souscription de ce livre magnifiquement illustré par Laure Gomez, une jeune et talentueuse illustratrice Souletine.
La Lettre à l’éléphant sera le premier ouvrage d’une collection que nous espérons riche et longue.

Pour souscrire envoyer votre Nom, Prénom, Adresse, Courriel :

8 euros l’unité + 1 euro de frais de port
Pour adhèrer à l’association vous versez 5 euros de plus
Le chèque ne sera déposé en banque qu’après la parution, fin 2007.

règlement par chèque à l’ordre de Le Grand Chardon-Astobelarra adresser à :

Le Grand Chardon Astobelarra
Maison Pastou
F-64130 Moncayolle


Plus d'infos : http://astobelarra.hautetfort.com/ Tel : 05 59 28 32 81

8 commentaires:

pelotari a dit…

tout les jours un être disparait de la planète, il y a des grandes chances que l'on soit les derniers, d'ou ma question trés intéressante :

quand il n y aura plus d animaux et de végétaux qu est ce que l'on va manger?

je sort

Etienne H. a dit…

Moi je me pose même pas la question Pelotari : on mangera du "soleil vert"! Ou alors on se bouffera sauvagement entre nous, comme dans "28 semaines plus tard". Les plus forts, les plus rapides, les plus rusés mangeront les plus faibles, les plus jeunes, les plus vieux...

Enfin, libéré du joug de l'homme, qui l'asservit depuis des millénaires, la Nature reprendra enfin ses droits et retrouvera cette harmonie qu'elle n'aurait jamais dû perdre!

Lurbeltz a dit…

oui ou on sera peut-etre les premiers aussi a disparaitre. rien indique que nous sommes les plus solides ici bas.

Etienne H. a dit…

Moué.. Y'aura toujours de fins technocrates pour trouver des solutions afin de sauver les plus riches. J'ai foi en ça!
Je pense que l'espèce humaine a assez de ressources pour savoir partir en dernier! Mais on aura tout rasé avant...

Anonyme a dit…

Cette angoisse du chao elle s'exprime tres bien dans Ravage de Barjavel. Dans ce roman,comme tu dis Etienne,il y a a grailler, mais c'est les plus fort qui mangent.
Mais la societe d'aujourdhui,il faut pas grand chose pour qu'elle bascule dans l'horreur.Et pis beaucoup d'humain ne mange pas a leur faim aujourd'hui,deja.

Etienne H. a dit…

Hors sujet : tu seras heureux, Lurbeltz, de savoir que la liste Union citoyenne a (enfin) son blog...
http://unioncitoyennesoule.skyrock.com
Les choses sérieuse commencent!!!

Lurbeltz a dit…

Heureux ? Je m'en tamponne grave en fait tu veux dire ?
Je vais aller faire un tour. Mais les "union citoyenne" de Loulou, j'ai deja donne. Je n'attend pas grand chose de ce cote.

Anonyme a dit…

Etienne, j'ai beau chercher , je trouve pas le site de union citoyenne? comment tu fais?