mardi 16 octobre 2007

Arrestation au Pays-Basque

J’ai devant les yeux un article de la République des Pyrénées qui m’a pas mal intrigué.
Il y a quelques années, le parti Basque Batasuna a été interdit. Déjà on pourrait trouver cela bizarre dans cette belle démocratie espagnole. Un journal aussi a subi le même sort. Je n’ai pas l’impression que cela ait fait beaucoup réagir à l’époque.
Donc le parti Batasuna est interdit et par contre les membres continuent à se réunir parce qu’effectivement, ce n’est pas parce qu’on enlève les puces d’un chat que le chat va disparaître. Par contre, maintenant, le juge Garzon peut user d’une rhétorique en plomb puisqu’on a affaire à une « assemblée clandestine » et « qu’il faut en finir avec le front politique de l’ETA. ». Alors on procède à des arrestations pour le motif suivant : « participation à une organisation terroriste », en parlant de Batasuna. Comme je ne suis pas objectif j’aurais envie de dire que Batasuna est devenu terroriste parce que l’Etat Espagnol en a décidé ainsi.
Prétendre que Batasuna est un groupe terroriste et l’assimiler à l’ETA est un abus de langage et une erreur qui ne va pas arranger les affaires du Pays-Basque.
On peut dire ce qu’on veut, il est particulièrement choquant que des individus soient arrêtés de cette manière et avec une telle violence sans respecter la présomption d'innocence. Un membre des Verts du côté de Garazi témoigne de la violence policières qui s’est abattue sur Garazi : « porte enfoncée (alors qu'elle n'était pas fermée) , porte ouverte à l'explosif, arrestation d'une maman avec son bébé d'un mois et demi. Celle-ci a été relachée vers minuit le lendemain, et selon les policiers, ils ont été "gentils", ils l'ont raccompagné chez elle....Un autre a été arrété à l'hôpital où il se trouvait avec sa compagne et leur fils de 2 jours... Arrestations nombreuses, brutales, Garazi sous occupation policière pendant plusieurs jours... »
En tous les cas, je ne crois pas qu’on résoudra quoi que ce soit en illégalisant des partis politiques, en interdisant la publication de journaux et en usant de la répression comme on a pu le voir ces dernières semaines.

7 commentaires:

Etienne H. a dit…

Y'a que dans les dictatures qu'on agit comme ça... En tout cas, faudra pas se plaindre s'il s'en trouve pour dire que ça donne une certaine légitimité à ETA, maintenant...

pelotari a dit…

en plus on y mangeait vachement bien dans ce resto
dommage............

jenofa a dit…

Euh--- il est toujours ouvert, le resto----

Lurbeltz a dit…

Nom de dieu mais de quoi vous parlez. On parle d'un sujet grâve et vous parlez de bouffe !!! ça doit être les subtilités d'internet.
La prochaine fois que je fais un sujet sur la bouffe, vous allez me causer de Batasuna je parie ?

Etienne H. a dit…

"Batasuna, si tu ne sais pas pourquoi, elle elle le sait!"
Ah oui, c'est vrai : pas sérieux, s'abstenir!
=>Okay, je sors... :)

jenofa a dit…

Et puis moi, d'ailleurs, je ne faisais que répondre à Pelotari pour éviter qu'il ne meure de faim lors de sa prochaine visite en Garazi.
Mon commentaire n'était rien moins qu'humanitaire, mon cher!

pelotari a dit…

n empeche qu on y mange bien!!

pour une fois que je fait de la pub pour un resto, on me parle de batasuna
j ai pas compris

je sort ossi