mardi 6 janvier 2009

Pour avoir tout, on bouffe rien !

Cliquez sur le dessin pour l'agrandir

Ce que je crains le plus, c'est que la grève de la faim ne devienne à la mode et ne se banalise comme n'importe quel autre évènement vulgaire de la société contemporaine. On ferait la grève de la faim pour n'importe quoi, n'importe où. Pour avoir une voiture plus spacieuse, pour avoir son BAC du premier coup, pour avoir une ristourne sur le dernier Quad nickelé et manucuré de chez Uskvarna. On ferait la grève de la faim à Star Académy, pendant la coupe du monde de foot ou le tournois de tennis de Roland Garros pour des choses - on n'en doute pas - très très importantes.
Déjà, Jean Lassalle avait inauguré la grêve de la faim populiste et vulgaire. Le gars il s'était dit : "tiens je vais faire la grève de la faim, je suis député et on va m'entendre...." Il a inauguré la grève de la faim en col blanc ! Mon dieu, moi qui tenait la grève de la faim en vénération pour avoir lu les magnifiques chapitres de Lanza del Vasto et et pour m'être intéressé à l'histoire de Gandhi, l'homme qui, tout seul, libéra son pays de l'oppresseur anglais... C'était pas des rigolos ces grèveurs, c'était pas des opportunistes, c'était des combattants. Alors, voir l'autre grand fada, le Gandhi-Castafiore faire sa grève de la faim en pourfendeur de l'ours et de la nature... Quelle tristesse !
Et aujourd'hui j'apprends qu'un patron de bar, dans un village de Loire Atlantique, a aussi fait une grève de la faim. Le comble du vulgaire est atteint... Une grève de la faim... Ouvrez bien vos portugaises... Pour défendre le droit de fumer dans son établissement ! Au secours les poètes, les mystiques, les écologistes, les combattants de la vie, attendez-vous demain à avoir de la concurrence ; pour le Telethon vous verrez votre coiffeur ne plus rien manger de la journée en solidarité avec les Myopathes. Ils appeleront ça : "pas de pattes pour les myopathes", ou pas de thon pendant le Telethon !
Pour qu'Irène obtienne son passeport pour aller en vacances en Thailande... grêve de la faim !
Pour que Bertrand se paye son écran plat comme tous les beaufs de la planète France... Grève de la faim !
Tiens ! Même moi, demain je m'y mets. Pour avoir la fibre optique et un vrai haut débit internet qui me permettrait enfin d'avoir la TNT et toutes les chaînes à la con qu'il me manquait pour être un parfait abruti. Demain pour la fibre optique je m'arrête de manger des fibres alimentaire.
Allez tous avec moi, le slogan officiel sera : "pour avoir tout, on bouffe rien ! "
Que la grève de la faim soit un truc branché et populaire, merde !

Au fait, n'oubliez pas de venir vendredi soir à Mauléon au centre multiservices pour écouter Daniel Oberhausen qui viendra de Bordeaux pour que je puisse devenir un parfait abruti avec de la bonne fibre optique. Venez nombreux j'arrêterai de manger à partir de vendredi soir. Je ferai la grève de la faim toute la nuit devant la mairie de Maule.

11 commentaires:

jenofa a dit…

Ca me rappelle que quand j'avais douze, treize ans, avec mes copains ont voulait récolter des sous contre la faim dans le monde. Alors, on faisait des crêpes et des gâteaux et on les vendait.Je ne sais pas si c'était très cohérent.

batitte a dit…

Salut Lurbeltz et urte berri hon; je peut relayer la reunion Wimax sur le blog BXokoa?

Kolova a dit…

Excellent, le dessin !

Ben si, Jenofa, lutter contre la faim en faisant manger, c'est très cohérent !!!
:o)

Etienne H. BOYER a dit…

Tu arrêtes les fibres? ça y est, tu te mets à la viande?
Je me demandais quand tu allais enfin te mettre à apprécier un bon foie gras!
;D

Lurbeltz a dit…

Oui Battitte évidemment, il faut relayer cette info, mais vite, c'est pour vendredi.

jenofa a dit…

Ouaih, excellent, le dessin!
Mais Lurbeltz, dans la vraie vie, il n'a pas les cheveux en herse de tracteur.

Lurbeltz a dit…

Tu ne m'as pas vu pendant ma grippe, en même temps, énervé par Jean Patrick Garcia, par radio Mendililia qui ne passe pas l'information sur la soirée de vendredi !!!!!!!
C'est plus des cheveux c'est des piquant de hérisson !

jenofa a dit…

Sur Irulegiko irratia, en tous cas, c'est bien passé.
Gora Euskal Irratiak!

Lurbeltz a dit…

Oui les radio euskaldun sont impeccables. En Soule, Xiboroko Botza , ils sont même venus deux fois pour m'interviewer, il y a peu.
Bon concernant le Wimax, je voulais préciser un truc. Il n'y a pas que l'aspect sanitaire qui m'inquiète. Il y a par exemple la qualité du service. On voit bien aujourd'hui que par exemple France Telecom a du mal à entretenir les lignes. Si ça continue, un jour les lignes ne seront même plus réparées. On vous dira : mais vous avez le portable
qu'est ce que ça peut vous faire. Internet c'est pareil sauf que le filaire se fait déborder par le hertzien et devient la suprématie. L'intérêt public pour le coup, il prend un coup de fourche dans les fesses. Le service public on n'en parle plus, ils se délite et on s'en fout, on glose sur la concurrence et pire... La rentabilité qui tue le monde paysan, le monde ouvrier, l'éducation nationale et tout le service public en général.
Comment ce terme de rentabilité n'est-il pas devenu un gros mot ?
Il y a des grèves de la faim qui se perdent !!!!

jenofa a dit…

Tu viens de me donner une raison de plus pour ne pas avoir de portable.

Lurbeltz a dit…

Oui, il y a la question du choix.
Je pressens qu'à l'avenir on n'aura pas le choix, si ça continue. C'est très insidieux mais en effet, avec le portable, on fabrique une société comme cela s'est fait avec la bagnole.
Pour le portable, je n'ai jamais ressenti le besoin d'en avoir un et chaque fois que j'ai un portable à l'oreille j'ai l'impression d'avoir une perçeuse qui me fore les tympans.